H


ello par ici, j’espère que tu vas bien?! Aujourd'hui je reviens avec un article très perso, parce que j'avais vraiment besoin de partager ça ici. Pas seulement parce que je passe une mauvaise periode et que j'ai besoin d'en parler, mais aussi parce que j'ai envie d'être positive, comme je l'ai toujours été ici et que j'avais envie de faire passer un message. 

Je dois dire que je ne sais pas comment ce billet va se goupiller, ni même vraiment commencer. Je pourrais remonter à mon enfance où pendant deux années j'ai été le bouc-emissaire d'une bande de pestes, de ce jour où elles m'ont plaqué contre un mur et on fait la queue pour me frapper tour à tour. Je pourrais te parler de la honte et de l'impuissance que j'ai ressentis... Mais entre temps j'ai pris ma revanche. 
EDIT: je viens de terminer la série 13 Reasons Why, tu dois surement te demander où est le rapport. Parce que j'ai bindge watché la série comme une malade, que j'ai pleuré, beaucoup... Parce que j'ai eu tellement d'empathie pour cette fille, qui était juste différente. Je me suis dis que j'ai juste eu de la chance, car si j'avais vécus ce que j'ai vécus en primaire à cette époque là, je ne sais pas si j'en serais ressortie. Parce que nos petits frères et soeur, ou les gamins autour de nous, sont tous biberonné de RS et que si j'avais vécus ça à notre époque, les coups bas, les coups et les humiliation auraient surement passé l'enceinte de l'école. Parce qu'à cette époque là, je n'osais pas en parler, j'avais honte d'être faible, j'avais honte d'être moi.

Je pourrais aussi te parler de cette amie d'enfance qui a profiter de la gentillesse de ma famille pendant des années (entre les vols, les utilisations de mon téléphone, les fausses rumeurs sur moi et les chantage affectif)... Un jour je l'ai déçue, je n'oublierais jamais sa réaction "Je pensais que tu étais une fille gentille". Ce jour là j'avais juste décidé de ne plus couvrir ses mensonges, j'avais décidé de mettre un stop à ses agissements... 

Je pourrais aussi te raconter comment "une fille gentille" se fait utiliser parce qu'elle est toujours là, qu'elle est prête à sortir pour une "amie" qui pleure à cause de son ex, qui t'écoute quand ça va mal, ou va tout annuler pour passer un moment avec toi... Une fille gentille ne demande rien en retour et ne dit rien. Un jour quand on l'a utilisé comme on se sert d'un Tampax, la fille gentille on s'en débarrasse sans scrupule. Et comme ça ne suffit pas, on lui fait gentiment comprendre que c'est de sa faute, parce qu'une fille comme ça doit toujours aller bien.


Bref, j'avais envie de parler de ça pour la bonne et simple raison qu'un jour j'en ai eu assez!

On ne décide pas du jour au lendemain d'être quelqu'un d'autre, c'est un travail qui s'est fait petit à petit, mais je crois que je jour où j'ai pris la décision de reprendre mes études il y a 7 ans, a été le plus grand coup de pied que j'ai pu mettre dans la fourmilière de ma "gentillesse". Parce que j'en avais juste assez de l'image que j'avais de moi, celle de cette fille qui n'avançait pas, qui ne se contentait de faire ce qu'on lui imposait.
En fait ce jour là j'étais cette fille à qui on grille la place constamment au supermarché et qui a décidé que c'en était assez. 

Les premiers temps j'ai juste eu envie de ne plus avoir peur d'avancer, de prouver aux autres que je valais quelque choses. Puis il y a des moments où tu fais aussi les bonnes rencontres, ces moments où les gens pour qui tu compte vraiment te font comprendre que tu n'as pas à prouver qui tu es. Ces personnes là sont celles dont tu as besoin pour avancer... Ces personnes là, ne te diront pas toujours ce que tu veux entendre, mais elles sauront te dire quand tu as besoin d'une claque utile! Et tu apprends par faire la différence entre les claques qui visent à te faire réagir et les coups qui sont fait juste pour t'enfoncer.

Les premiers coups font certainement très mal, puis on se dis qu'on peut encaisser en silence, que pleurer c'est pour les faibles... J'ai passé des nuits à pleurer à causes des gens, des nuits seules car beaucoup m'ont fait douter de moi... Les gens qui disent que pleurer c'est pour les faibles sont faibles d'esprits. Avec le temps j'ai appris que les filles qui donnent l'apparence d'être forte on bien plus de faiblesses que celles qui osent pleurer. Je continue de me prendre des claques, mais à la différence de l'an dernier c'est que j'a pris la décision de ne plus encaisser.


Si je te parle de ça aujourd'hui c'est parce que comme je disais plus haut je passe par un moment assez compliqué avec mon proprio actuel et que j'ai eu envie de me battre. Parce que j'en pleure mais que ça me donne aussi cette force intérieur, et qu'il y a cette petite voix qui me dit de ne pas me laisser faire. La force c'est parfois abandonner mais c'est aussi savoir s'entourer pour mieux se battre.

Si je te parle de ça c'est aussi parce que j'ai envie que toi, qui me lis, tu sache qu'on peut se battre et que ça en vaut la peine. Mais surtout que tu sache que la seule et unique personne à qui tu dois prouver quelque chose: c'est toi (oh surprise!)...

Si je te parle de ça c'est aussi parce qu'associer la gentillesse à la faiblesse, c'est le pire mensonge qui puisse exister. Parce que oui, on a le droit d'être quelqu'un de bien mais on a aussi le droit d'ouvrir sa gueule et de dire STOP un jour. Parce qu'il faut parler et que rester dans son terrier ne fera qu'empirer les choses.
Tout ça pour dire, que je n'ai pas décidé d'être moins gentille (si mais je peux pas en fait), je n'ai pas décidé d'être forte, j'ai juste décidé d'être moi et de ne plus me laisser casser par des gens qui n'en valent pas la peine. Je n'ai plus envie de me pourrir la vie par des pestes qui ne s'assument pas, subir les retomber de gens qui font mal leur boulot, ou les petits frustrés au travail qui passent leur mauvaises humeurs comme s'ils étaient en PMS perpétuel.

Un petit mot sur ma tenue, que j'ai shooté il y a quelques temps déjà à Toulouse, par ma meilleure amie: je porte une veste que je lui avais volé (pour quelques heures car j'avais un peu suréstimé la météo), un short qui ne me quitte plus depuis le retour des beaux jours et mes petites sneakers Reebok roses que j'enfile à chaque voyages et chaque fois où je vais devoir bien marcher car tout ce qu'il y a de plus confortable.

Sur ces belles paroles, je vais t'abandonner et retourner à Netflix! J'espère que tu auras eu la patience de tout lire et que cela te touchera. Je abandonne mais je te dis à très bientôt pour de nouvelles aventures.

Merci à toi si tu as tout lu! 😍

✖ Veste: Mim ✖ Tee-shirt: Charlie & Co (similaire ici✖ Short: La Redoute ✖ 
✖ Sneakers: Reebok via shoes.fr* (similaire ici✖ Sac:New Look